POURBOIRES DOMESTIQUES

Journée mondiale de prévention des noyades : Conseils de l'OMS pour éviter les accidents

Le 25 juillet dernier était la Journée mondiale de prévention de la noyade, proclamée par une résolution de l'Assemblée générale des Nations unies en 2021 et célébrée chaque année dans le monde entier.

Cette journée est "l'occasion de souligner l'impact de la noyade sur les familles et les communautés et de proposer des solutions pour sauver des vies afin de la prévenir", rappelle l'OMS.

La même organisation, à l'occasion de cette journée très importante, avait publié une liste de conseils pratiques pour éviter au maximum les accidents de noyade.

Freepik
Journée mondiale de prévention des noyades.
À l'occasion de la Journée mondiale de prévention des noyades, le 25 juillet, l'OMS a publié quelques données sur les noyades au cours des dernières années. Selon les chiffres officiels, 236 000 personnes meurent de noyade chaque année, soit un total d'environ 2,5 millions de décès au cours de la dernière décennie. Les accidents se produisent principalement en haute mer, dans les rivières, mais aussi dans des piscines de quelques centimètres de haut, ce qui ne doit pas être sous-estimé. Les victimes les plus fréquentes sont les enfants âgés de un à quatre ans, suivis de ceux âgés de cinq à neuf ans.
Freepik
Plus de données de l'OMS sur les noyades.
Selon les données de l'OMS, la noyade a un impact de 75 % sur les décès survenant lors des inondations fluviales, qui deviennent également de plus en plus normales en raison du changement climatique. La noyade, ajoute l'ONU, est l'une des principales causes de décès chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes en général jusqu'à l'âge de 24 ans. La noyade est la troisième cause de décès due à des blessures non intentionnelles dans le monde. Quatre-vingt-dix pour cent des décès surviennent dans les pays les plus pauvres.
Freepik
Conseil de l'OMS.
À l'occasion de la Journée mondiale de prévention des noyades mentionnée ci-dessus, l'OMS a publié une liste de six mesures de prévention pour minimiser le risque d'accident. Le premier conseil, fondamental, est d'inscrire les enfants à des cours de natation dès leur plus jeune âge et, d'une manière générale, de leur apprendre à bien nager d'abord en piscine. Savoir bien nager est très important pour les enfants, bien plus que de les équiper de flotteurs et de gilets de sauvetage, qui ne sont en aucun cas des mesures salvatrices.
Freepik
Toujours surveiller les enfants
Que ce soit au bord d'un étang, d'une rivière, d'une plage ou d'une baignoire, les enfants ont toujours besoin de la surveillance d'un adulte pour pouvoir répondre immédiatement à tout appel à l'aide. Cette règle devrait être assez évidente, mais elle ne l'est manifestement pas pour tout le monde.
Di WHOhttp://www.who.int/about/licensing/emblem/en/ - Open Clip Arthttp://www.who.int/about/licensin
Promouvoir les cours de sauvetage et de réanimation
L'OMS tente également de promouvoir la participation de la population aux cours de premiers secours, de sauvetage en mer et de réanimation sur place. En effet, il a été prouvé que la survie après une noyade s'améliore si la RCP est pratiquée dès que la personne est sortie de l'eau.
Freepik
Gilets de sauvetage
L'une des autres recommandations de l'OMS est de toujours porter un gilet de sauvetage, que vous soyez sur un bateau rapide, un voilier, un canoë ou un canot pneumatique. Même si vous savez nager, les basses températures de certains endroits peuvent empêcher vos muscles de fonctionner et vous pouvez donc vous noyer. De plus, il est très difficile de nager tout habillé ou en état de choc. Ce dispositif, contrairement aux accoudoirs, est une véritable bouée de sauvetage.
Freepik
Vérifier les conditions météorologiques
Il ne s'agit évidemment pas de baignade, mais surtout de sorties en bateau. Il est très important de consulter le bulletin météorologique quotidien émis par les différentes capitaineries, afin d'être toujours informé des perturbations dans la région. En outre, toujours pour les sorties en bateau, il convient de toujours vérifier que tous les dispositifs de sécurité sont présents et en parfait état.
Freepik
Les mesures de sécurité identifiées par l'ONU
Les mesures identifiées par les Nations unies pour prévenir les noyades vont de l'installation de barrières à la mise en place de lieux sûrs à l'abri de l'eau, comme les crèches, pour les enfants d'âge préscolaire. Mais aussi l'apprentissage de la natation, la formation au sauvetage et à la réanimation, la définition et l'application de règles de navigation sûres, l'amélioration de la gestion des risques d'inondation. Bref, des mesures très proches de ce que l'OMS a déjà dit.
nouvelles des grands acteurs d'hollywood
18/05/2024
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.