VERT

Industrie européenne dangereuse : toutes les 1,4 secondes, une substance nocive est rejetée dans l'atmosphère

L'ensemble de l'Europe est aujourd'hui recouvert de substances chimiques extrêmement nocives produites en masse par les entreprises et les industries du continent, en tenant compte de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. En effet, toutes les 1,4 secondes, l'industrie mondiale développe un nouveau composé et chaque année, 1000 nouvelles substances sont introduites sur le marché.

La Société italienne d'endocrinologie (Sie), dont le congrès se tient ces jours-ci à Rome, a lancé un appel à la Commission européenne pour qu'elle étende la liste des substances chimiques nocives interdites afin de prévenir les dommages pour les générations futures.

Ce congrès milite pour une révolution dans la liste immédiate des substances, afin d'éviter des conséquences plus graves, en particulier pour les personnes les plus vulnérables, comme les femmes enceintes et les enfants.

Freepik
L'Europe envahie par les produits chimiques
L'ensemble de l'Europe est aujourd'hui recouvert de substances chimiques extrêmement nocives produites en masse par les entreprises et les industries du continent, en tenant compte de l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement. En effet, toutes les 1,4 secondes, l'industrie mondiale développe un nouveau composé et chaque année, 1000 nouvelles substances sont introduites sur le marché.
Freepik
Société italienne d'endocrinologie (Sie).
La Société italienne d'endocrinologie (Sie), dont le congrès se tient ces jours-ci à Rome, a lancé un appel à la Commission européenne pour qu'elle étende la liste des substances chimiques nocives interdites afin de prévenir les dommages pour les générations futures.
Freepik
Une révolution immédiate
Ce congrès milite pour une révolution de la liste immédiate des substances afin d'éviter des conséquences plus graves, notamment pour les personnes les plus vulnérables, comme les femmes enceintes et les enfants.
Freepik
Estimations d'Eurostat
Dans la seule Union européenne, plus de 300 millions de tonnes de produits chimiques sont produites chaque année, et 200 000 types différents sont consommés. En calculant, cela représente environ 12 000 substances considérées comme nocives pour la santé des personnes ou pour l'écosystème. Le plus inquiétant, c'est que ces substances sont présentes dans trois produits sur quatre largement utilisés, des couches aux peintures en passant par les produits de nettoyage.
Freepik
Quelles sont la plupart de ces substances ?
La plupart des substances chimiques produites par les industries peuvent être classées comme des perturbateurs endocriniens, c'est-à-dire des composés qui altèrent le fonctionnement du système endocrinien et l'équilibre des hormones dans l'organisme, avec des effets néfastes sur la santé de tous, indépendamment de l'âge et du sexe, tels que des malformations congénitales, des troubles du développement neurologique ou de la reproduction, des cancers, du diabète et de l'obésité.
Freepik
Les méfaits de ces substances et leur localisation
Les bisphénols, les phtalates et les perfluoroalkyles (PFAS, les produits chimiques en question) sont présents dans de nombreux objets de la vie quotidienne tels que les emballages, les bouteilles en plastique et les jouets. Mais il n'y a pas que la perte de vies humaines et animales (qui représente déjà un coût énorme en soi). Ces produits chimiques entraînent également un raz-de-marée de coûts économiques supportés par les citoyens de l'UE : selon certaines estimations, l'exposition à ces substances représente environ 157 milliards d'euros en termes de coûts de santé réels et de perte de revenus potentiels.
Freepik
La demande officielle
Au cours des 13 dernières années, quelque 2000 substances ont été interdites dans l'Union européenne, mais ce n'est pas encore suffisant. En effet, un appel a été lancé à la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen, pour qu'elle mette à jour le règlement 1907/2006 Reach, qui traite de l'enregistrement, de l'évaluation, de l'autorisation et de la restriction des substances chimiques sur le continent, au cours de cette législature du Parlement européen et de la Commission.
01/01/1970
01/01/1970
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.