SCIENCE

Le temps s'écoulait plus lentement au début de l'univers

Des chercheurs étudiant l'univers ont fait une découverte sensationnelle qui semble confirmer la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, selon laquelle l'univers lointain se déplaçait beaucoup plus lentement dans le passé. 

En fait, il semble qu'à l'époque où l'univers n'avait pas plus d'un milliard d'années, il se déplaçait à une vitesse cinq fois inférieure à celle d'aujourd'hui. Étudier les premiers temps de l'univers, compte tenu de son immensité infinie, c'est un peu comme remonter le temps. En effet, ces lieux sont si éloignés que la faible lumière des galaxies voyage encore vers notre planète.

L'auteur principal de l'étude, Geraint Lewis, professeur d'astrophysique à l'école de physique et à l'institut d'astronomie de l'université de Sydney, a confirmé : "Si l'on remonte à une époque où l'univers n'avait qu'un peu plus d'un milliard d'années, on constate que le temps semble se déplacer cinq fois plus lentement".

Le temps dans l'univers
Des chercheurs étudiant l'univers ont fait une découverte sensationnelle qui semble confirmer la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, selon laquelle l'univers lointain s'est déplacé beaucoup plus lentement dans le passé.
Un aperçu du temps passé
Il semble en effet que le temps, lorsque l'univers n'avait pas plus d'un milliard d'années, se soit déroulé à une vitesse cinq fois inférieure à celle d'aujourd'hui. Étudier les premiers temps de l'univers, compte tenu de son immensité infinie, c'est un peu comme remonter le temps. En effet, ces lieux sont si éloignés que la faible lumière des galaxies voyage encore vers notre planète.
Les mots de l'auteur de l'étude
L'auteur principal de l'étude, Geraint Lewis, professeur d'astrophysique à l'école de physique et à l'institut d'astronomie de l'université de Sydney, a confirmé : "Si l'on remonte à une époque où l'univers avait à peine plus d'un milliard d'années, on constate que le temps semble s'écouler cinq fois plus lentement. L'étude a été publiée dans "Nature Astronomy".
Le calcul à partir d'un quasar
Même les télescopes modernes ne peuvent observer qu'une partie du temps. Les chercheurs ont donc utilisé un quasar pour déterminer la vitesse du temps. Un quasar n'est rien d'autre qu'un trou noir supermassif hyperactif qui se trouve au centre d'une galaxie primordiale et qui est si brillant qu'il éclipse 100 fois notre propre galaxie, la Voie lactée.
L'univers s'accélère en vieillissant
La luminosité de ce quasar a la fonction d'une horloge au niveau de la cosmologie universelle. Les scientifiques ont donc la possibilité de l'utiliser pour suivre le temps qui passe dans l'univers. Les mesures de la variation de la luminosité de ces quasars dans le temps ont permis à un groupe d'astronomes et d'astrophysiciens d'observer comment l'univers semblait s'accélérer en vieillissant.
nouvelles des grands acteurs d'hollywood
18/05/2024
Informativa ai sensi della Direttiva 2009/136/CE: questo sito utilizza solo cookie tecnici necessari alla navigazione da parte dell'utente in assenza dei quali il sito non potrebbe funzionare correttamente.